Logo CARMFFrise CARMF

 

Retour
à la page d'accueil

Colloque 2010

colloque

Le 30 novembre 2010


Introduction de la réforme des retraites
par le Docteur Gérard MAUDRUX, Président de la CARMF

 


 

 

En ouverture du colloque, devant un auditoire de plus de quatre cents personnes, le Président de la CARMF, le Dr Gérard Maudrux a rappelé  l'importance du rapport démographique comme principal outil de pilotage des régimes de retraite par répartition et a justifié l'urgence d'une réforme des retraites par les retards accumulés au cours des trente dernières années par les gouvernements successifs.

Le vieillissement de la population, phénomène prévisible, n'a pas été suffisamment pris en compte pour pérenniser le système français de retraites par répartition et a accentué le déséquilibre financier dû à l'évolution démographique du pays.

Le Dr Gérard Maudrux a rappelé à l'assemblée que le système de retraite français par répartition était un excellent système en 1945 mais que, confronté à l'évolution du rapport démographique, ce facteur engendrait un dramatique déséquilibre accentué par le passage de la retraite à 60 ans en 1981.

Nous avons en France un système de retraite par répartition
où l’on ne cotise pas pour soi-même mais pour les autres. Qui financera votre retraite ?

Ce seront les actifs, les cotisants, en fonction de leur nombre et de leur richesse.

Quel est le facteur qui influence le plus ce système ?
C'est le rapport démographique : plus on est nombreux à payer les retraites, plus c'est facile et moins on a à payer. Dans les années 45, c'était le meilleur système. En revanche, quand on est dans la situation où une personne va travailler pour un retraité, plus sa famille, soit deux ou trois personnes […]  cela ne peut pas continuer à fonctionner.

Toutes professions confondues - salariés, indépendants ou relevant d’un régime spécial - on tend, en moins d'une génération, à un cotisant pour un retraité.

En effet, ce déséquilibre est dû moins à une diminution du nombre de cotisants qui reste stable, qu'à l'augmentation de l'espérance de vie. En 1945, on travaillait quarante ans et on vivait un an à la retraite (en moyenne).
En 2010, on travaille trente ans et on vit vingt ans à la retraite.
Et on a gardé le même système de retraite !

Le Dr Gérard Maudrux a ensuite présenté les intervenants qui se sont succédés à ses côtés pour débattre de la réforme des retraites en les remerciant de leur participation.

Conclusion :
Ce n'était pas gagné d'avance de rassembler des gens d'horizons et de culture différents, mais quand on est sincère et honnête, il est très agréable de voir […], que l'on a tous envie de la même chose et que l’on est capable d'avancer ensemble.

Pour ce qui est de la réforme, on prend acte de ce qu’elle est, que c'est un premier pas, mais que c'est insuffisant. Malheureusement, on n'a pas l'impression que les Français soient convaincus qu'il faille aller plus loin, ce qui nous gêne tous pour avancer et mieux préserver l'avenir.
 
Voir les vidéos des autres intervenants :  
M. Henri Chaffiotte Présentation de la réforme des retraites
Mme Danièle Karniewicz La réforme du régime général des salariés
M. Pierre-Édouard du Cray Quels changements pour les régimes spéciaux ?
M. Bernard Lagneau L'assurance vieillesse des professions libérales
Pr. Bernard Debré Point de vue politique sur la réforme des retraites

 

 La CARMF et vous

 

Documentation

Les guides et dépliants
Les formulaires à télécharger
Les documents officiels
Les publications

Statistiques

Les chiffres clés
Statistiques

Accédez aux newsletters Newsletter

Voir les anciennes newsletters

Accédez aux vidéos et photosFocus

Vidéos et photos des évènements de la CARMF, diaporamas à télécharger.

Accédez à nos vidéos

Accédez aux offres de nos partenaires vacancesRésidences de vacances

Réservez vos vacances
au meilleur prix !