Logo CARMFFrise CARMF

Archives 2015

 

Retour
à la page d'accueil

Un nouveau président à la CARMF

 

Le 25 novembre 2015

Communiqué de presse

Un nouveau président à la CARMF

 

Le Conseil d’Administration, réuni le 20 novembre 2015, a pris connaissance de la lettre du Directeur de la Sécurité sociale du 6 novembre 2015 annulant les décisions prises le 12 septembre 2015 relatives à l’élection d’administrateurs cooptés, du Président, le Docteur Gérard Maudrux, et des autres membres du Bureau et des Commissions du Conseil.

Le Docteur Maudrux qui, sans attendre cette annulation, avait le 4 novembre 2015 adressé sa démission de la présidence de la Caisse, a été nommé à l’unanimité Président honoraire de la CARMF.

Le Conseil d’Administration a par ailleurs décidé de saisir le Tribunal administratif contre cette décision de la tutelle qui vient entraver le processus démocratique d’élection des instances dirigeantes de la CARMF, engagé dès février 2015, et remettre en cause de manière contestable les règles qui ont jusqu’alors assuré son bon fonctionnement.

Il a ensuite procédé à l’élection du nouveau Bureau composé comme suit :

Président : - Docteur Thierry LARDENOIS
Premier vice-président : - Docteur Olivier PETIT
Deuxième vice-président : - Docteur Eric MICHEL
Troisième vice-président : - Docteur Alexis MARION
Trésorier : - Docteur Hervé ENTRAYGUES
Trésorier-adjoint : - Docteur Sylviane DUTRUS
Secrétaire général : - Docteur Claude POULAIN
Secrétaire général adjoint : - Mme Joelle PERRIN

 

Le Docteur Thierry LARDENOIS (55 ans) est médecin généraliste en secteur 1 à Angevillers (Moselle), et administrateur du collège des cotisants depuis 2006.

 

Téléchargez le communiqué de presse (PDF : 39Ko)


La CARMF gère l’ensemble des régimes obligatoires de retraite et de prévoyance des médecins libéraux (126 000 cotisants, 81 000 prestataires). Elle recueille chaque année plus de 2,35 milliards d’euros de cotisations (médecins +caisses maladies) et verse 2,17 milliards d’euros de prestations, les excédents sont affectés aux réserves ou servent à payer la compensation nationale.